2011, année erratique

Publié le par Atango

2011 restera dans les annales comme la pire année pour le football camerounais depuis sa naissance en 1922. La faute à la quasi-totalité de ses acteurs, entre des joueurs laxistes et trop intéressés au gain financier, une fédération à la ramasse et un ministère des sports impuissant, bien que volontaire.

 

Piteusement éliminés de la CAN 2012, les Lions Indomptables ont la queue entre les jambes, tandis que le championnat national conduit sa mue à marche forcée vers un professionnalisme qui paraît aujourd'hui bien artificiel et plutôt bâti sur des fondations instables.

 

sport1.jpg

(c) Editions SOPECAM

 

De défaites en renoncements, de conflits en affaires, le sport-roi est nu. Seules les filles et les jeunes, catégories largement ignorées, sauvent quelque peu l'honneur. Les Lionnes ont enlevé la médaille d'or aux Jeux Africains de Maputo, et sont en passe de se qualifier pour les JO de Londres en 2012. Pourvu que l'intendance suive.

 

Sachant d'où nous venons, nous savons très bien où tout cela va nous conduire, à moins qu'un miraculeux tsunami ne vienne balayer de vieilles habitudes qui ont fait leur lit sur le sol camerounais et qui sont : gabegie, cupidité, incompétence, laisser-aller, naïveté, corruption, etc.

 

Cette année erratique doit être oubliée de toute urgence, en espérant que celle qui suivra ne sera pas pire, ce qu'à Dieu ne plaise. Première indication le 06 janvier, avec la décision qui sera prise par le comité exécutif de la FECAFOOT. Qu'elle confirme la sanction, ridiculement lourde, infligée à Eto'o, ou qu'elle la passe par pertes et profits, et nous pourrons commencer à écrire le mauvais bilan de l'année 2012, avec 12 mois d'avance.

 

En clair, on milite ici pour un allègement de cette sanction, pour que son côté pédagogique puisse enfin faire son effet. Que chaque acteur joue à sa place, assume ses responsabilités bonnes ou mauvaises, reçoive le juste prix de son action et rien que ce prix, bref, que tous ces adultes retrouvent un peu la raison !

 

Vivement qu'on puisse à nouveau parler du rectangle vert, et non du tapis vert !

 

Bonne année quand même, en chanson :

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

Frieda 04/01/2012 08:55

Bonjour Atango,
Tu as appris que le cas Eto'o sera revisité?
Peut-être ca va changer quelque chose dans le foot

J'adore le bikutsi un son que j'entends
et danse depuis que je suis née
Je reste danser un peu
Mbenbe Abok mouniang wam

Frieda