Anzhi Makhachkala : ça coince toujours

Publié le par Atango

Anzhi recevait ce dimanche 23 octobre 2011 le CSKA Moscou, qui s'est imposé par le score de 3 buts à 5. Les poulains du néo entraîneur Roberto Carlos et coéquipiers du néo capitaine Samuel Eto'o poursuivent ainsi leur série grise, matérialisée par trois défaites et deux nuls lors des cinq derniers matches. A ce jour, avec 42 points, les Daguestani sont derniers du groupe des qualifiés pour les plays-off pour le titre, à 4 points seulement de Krasnodar. Autant dire qu'ils ne sont pas à l'abri de se retrouver dans la deuxième moitié du classement, celle des cubs priés d'oublier le titre et de se battre pour le maintien.

 

ROBERTO_CARLOS.jpg

 

Qu'est-ce qui explique ces mauvais résultats ? Déjà on peut dire que l'effet Eto'o aura été inverse à celui attendu. L'arrivée d'un joueur de classe mondiale a juste exacerbé l'engagement des adversaires, sans rien apporter à l'Anzhi en termes de qualité collective. On peut gager que la situation eût été différente si Samy avait été un milieu offensif. Pour le moment, le Camerounais est un finisseur, ce qui revient à dire que son équipe doit dénicher encore au minimum un grand milieu complémentaire à Boussoufa et un attaquant de soutien digne d'Eto'o.

 

Malgré sa relative qualité et son souci de s'appliquer, il manque à l'équipe de M. Karimov un peu de chance, et surtout une âme (pour la défense) et un vrai fond de jeu (pour l'offensive et pour la maîtrise des matches face à des équipes de niveau nettement plus faible). La situation de la rencontre face au dernier de la Ligue le 16 octobre dernier a bien illustré ce manque de personnalité collective. Samuel Eto'o fait son job en marquant ou en donnant une passe décisive à chaque match : un but encore et un "assist" ce 23 octobre 2011 ; il reste à ses dirigeants la responsabilité de mieux l'entourer.

 

Ironie des circonstances : dans l'après-midi, "City" a humilié "United" lors du derby mancunéen (1-6). Pourquoi parler de ce match ? Parce qu'on avait ardemment souhaité ici que Samuel Eto'o signât chez les Citizen, dont le football champagne aurait été le meilleur des écrins pour son talent de goléador.

 

Pour les autres nouvelles du week-end : Arsenal s'est refait une santé aux dépens de Stoke City (3-1), avec comme capitaine du jour un certain Alexandre Song, sur les traces de son compatriotes Sébastien Bassong (capitaine de Tottenham cette année lors des matches de Coupes d'Angleterre et d'Europa League).

 

Vidéos


Publié dans Analyses

Commenter cet article