Bon, finalement, peut-on "démissionner" d'une équipe nationale ?

Publié le par Atango

L'article publié le 28 décembre dernier concernant la lettre envoyée par Makoun et Angbwa à la FECAFOOT a donné lieu à une joute juridique digne de l'émission "The debate" (CRTV).


Le "battle" a lieu entre l'auteur de ces lignes et Shabazz, un ami, et accessoirement un lecteur averti de ce blog. Mais c'est pas parce que c'est un ami qu'il a forcément raison, hein.


Bref, à chacun de se faire son idée sur cette question hautement stratégique (imaginez que des joueurs auxquels nous tenons encore se mettent eux aussi à envoyer des lettres de syndicaliste à la FECAFOOT).


 

 

Shabazz (29 décembre 2011, 12 h 12)

Juste une précision Atango, un sélectionneur ne peut pas obliger quelqu'un à répondre à une convocation si ce dernier avise sa fédération 15 jours avant la convocation de son intention à ne plus jouer pour l'équipe nationale.


Je cherche le lien sur le site de la fifa et je te le transmets.


Au-delà de ce point, c'est un non évènement sportif la sortie de ces 2 Mrs, par contre c'est tout de même un signe fort que ça renvoie.

 

 

 

Atango (29 décembre 2011, 12 h 59)


@ Shabazz

Le règlement intérieur des équipes nationales de la FECAFOOT dit en son article 9 que le seul motif dont un joueur peut arguer pour ne pas se présenter à une convocation du sélectionneur, c'est la blessure ou la maladie. Et encore, dans ce cas, il doit en apporter la preuve, et venir faire constater son état au médecin de l'équipe nationale si la FECAFOOT l'exige. Lire sur la page suivante clic


La FIFA ne fait pas obligation aux joueurs de se présenter à la convocation, mais la FECAFOOT, membre de la FIFA, le fait. Et tu peux parier tout ce que tu veux que la FIFA soutiendra la FECAFOOT contre vents et marées. Le texte FIFA sur la mise à disposition des joueurs pour les sélections nationales est à cette page internet (voir page 82) : clic


La décision la plus maligne pour un jeune joueur c'est de déclarer pour quel pays il veut jouer (et donc en profiter pour signifier pour quel pays il ne veut pas jouer). En tout cas, tant qu'il n'a pas livré un premier match officiel, tout le monde lui fiche la paix. Pour un "vieux", ça devient plus compliqué. Le plus intelligent, c'est de déclarer qu'il souhaite prendre sa retraite internationale. C'est ce qu'Adebayor avait fait pour qu'on le laisse tranquille entre 2010 et 2011. C'est aussi comme cela que Makélélé s'en était sorti lorsque Domenech l'avait convoqué contre sa volonté en 2006. A lire sur la page suivante : clic


Tous les textes de la FIFA sont disponibles sur la page ci-après : clic

 

 

 

Shabazz (29 décembre 2011, 19 h 06)


@ Atango

Merci d'avoir trouvé le lien à ma place. Il est précisé justement dans le lien en page 91 que :


"Lorsqu’un joueur est convoqué en équipe nationale, il doit en principe obéir à cette convocation. S’il ne souhaite pas être convoqué pour certains matches ou pendant une certaine durée, il doit en informer l’association dont il a la nationalité, par écrit, avant qu’elle ne le convoque. De plus, seul le joueur lui-même peut renoncer à représenter son équipe nationale. Il doit en informer l’association concernée par écrit."


Je pense que c'est clair net et précis.


Donc avec les documents envoyés par MAKOUN ET ANGBWA, la FECAFOOT ne peut RIEN leur faire, mais alors rien du tout.


 

CAMEROON-FA

 

 

Atango (29 décembre 2011, 19 h 36)


@ Shabazz

Le texte de la FIFA place un cadre général, que chaque fédération membre précise selon sa propre politique. La politique de la FECAFOOT, c'est qu'un joueur convoqué doit se présenter. S'il ne souhaite pas être convoqué, ben il y a un vide juridique qui peut être interprété selon le texte de la FIFA ou selon le texte de la FECAFOOT.


Dans tous les cas, la FIFA soutiendra la FECAFOOT.


Le document remis par Makoun et Angbwa, selon moi, n'empêcherait pas Lavagne de les convoquer, tout comme Domenech avait convoqué Makélélé en 2006.


Généralement, la Fédération s'abstient de convoquer à nouveau un joueur qui a déclaré qu'il ne le souhaitait plus. Mais c'est juste par esprit de bon sens, car aucun texte ne donne vraiment à un joueur le droit de refuser une convocation, alors qu'en revanche le texte de la FECAFOOT oblige les joueurs à venir.


Je ne souhaite pas que Denis Lavagne convoque à nouveau ces deux joueurs, mais ce serait amusant de voir ce qui se passerait si jamais il les appelait.


 

 

Shabazz (22 décembre 2011, 22 h 31)


@Atango

les textes de la FECAFOOT ne peuvent pas aller aux antipodes de ceux de la FIFA. Donc si le joueur respecte les textes fixés par la FIFA, ils n'ont absolument rien à craindre, car la FIFA ne peut arbitrer un litige qu'elle ne saurait circonscrire.


Et je pense que le texte de la FIFA relève du bon sens, car on ne peut obliger quelqu'un qui ne veut pas jouer à jouer. Et ce d'autant plus s'il a formulé une demande écrite. Le cas de Makélélé, je ne maîtrise pas les contours, mais s'il avait signifié par écrit à la FFF qu'il n'est plus disposé à jouer pour l'équipe de France, il ne risquait absolument rien.


Mais bon, on bavarde la même pour rien, car pour moi c'est une excellente nouvelle leur retrait. Comme je le disais sur le toli, si Makoun voulait vraiment faire pression pour qu'on ramène SEF, il n'avait qu'à menacer d'être titulaire à tous les matchs des Lions tant qu'Eto'o sera suspend... mdr


Même IYA allait marcher pour faire revenir Eto'o.

 

 

 

Atango (30 décembre 2011, 11 h 03)


@ Shabazz

Ce que j'essayais de démontrer, c'est que ça ne sert à rien de dire qu'on "démissionne" de l'équipe nationale pour un motif comme celui évoqué par nos deux compatriotes. Généralement, on "quitte" l'équipe pour prendre sa retraite, ou pour un motif indéterminé (c'est encore plus malin).


Pourquoi je le dis ? Parce que la FIFA dit "En principe, tout joueur de football affilié à un club est tenu de répondre positivement à une convocation qui lui est notifiée par l’association dont il est ressortissant pour l’une de ses équipes représentatives." (art. 3.1.) Et ce n'est que dans le commentaire de cet article que la FIFA demande au joueur de notifier par écrit sa fédé s'il ne souhaite plus qu'on l'appelle.


Il y a donc deux possibilités d'interprétation. Si Lavagne convoque Makoun et/ou Angbwa, la FECAFOOT pourrait arguer de l'article 3.1. pour leur chercher des problèmes. Les joueurs et leur conseil quant à eux évoqueront le commentaire de l'article et la jurisprudence. Et c'est là que la FECAFOOT pourrait rejeter la jurisprudence, en mettant en avant le fait que les joueurs ayant auparavant signifié à leur fédé leur souhait de ne plus venir en sélection n'avaient pas pris comme prétexte une revendication comme celle présentée par Makoun et Angbwa.


Bref, on pourrait s'amuser comme cela longtemps. Mais je continue à penser que la FIFA pencherait finalement vers la FECAFOOT, ou au moins qu'elle essaierait de jouer les médiateurs pour ne pas désavouer une fédération membre.


Mais nous sommes d'accord pour dire que, tant qu'il s'agit de Makoun et Angbwa, enregistrons vite leur lettre et laissons-les là où ils sont. Par contre, si un Alex Song ou un Joël Matip s'y mettent, il faudra les sissia par les voies du droit :)


Même si on voit bien avec cet exemple que le droit de la FIFA est tordu comme un goyavier. 

 

Publié dans Humeur - humour

Commenter cet article

shabazz 31/12/2011 03:51

A mon avis, c'est Shabazz qui a raison :-)

Bonne année 2012 à tout le monde !