Dimanche 20 mars 7 20 /03 /Mars 09:00
- Par Atango - Publié dans : Chroniques - Communauté : Lions Indomptables du Cameroun

Rien de nouveau sous le soleil camerounais : l'avant Sénégal-Cameroun du 26 mars 2011 s'inscrit dans la ligne d'une tradition d'amateurisme et de désordre qui commence à trop durer. Non pas que cela nous fasse honte, on n'en est plus là. A vrai dire, l'acharnement que Javier Clemente et ses patrons mettent à ridiculiser le football camerounais est proprement fascinant. Voici la dernière séquence en date de cette trop longue farce :


Le 11 mars 2011, le site internet Camfoot met en ligne une liste de 23 joueurs, présentée comme "non officielle."


Le 14 mars, la FECAFOOT publie une liste identique en tous points à celle qui avait fuité chez Camfoot. Deux absents de marque : le cadre Assou Ekotto et le jeune plein de potentiel Joël Matip. Autrement dit, Javier Clemente décide de se passer de deux des trois joueurs encore en lice pour la Champions League européenne avec leurs clubs (le troisième étant Samuel Eto'o). Deux joueurs en forme donc, selon les critères objectifs qui devraient guider les choix du sélectionneur national. On remarque pourtant la présence de Gaëtan Bong, dont toute la planète était au courant de l'état de santé (blessé aux adducteurs depuis le Caen-Valenciennes du 19 février 2011). Mais notre sélectionneur, qui proclame à qui veut l'entendre qu'il ne regarde pas la télé, n'était sans doute pas au courant. Il va falloir qu'il apprenne que, dans son métier, le téléviseur et l'ordinateur sont des outils de travail au même titre que le survêtement ou le ballon.


Le 17 mars, Roger Milla monte au créneau (tiens, on commençait à se demander où était passé notre Roger's national). Sur les ondes de BBC Afrique, il critique sans ménagement la liste dressée par le Basque, estimant qu'elle ne peut avoir été établie que par des personnes qui "n'aiment pas le Cameroun."


Elokobi.jpg

Le plus bodybuildé des footballeurs camerounais va enfin porter le vert-rouge-jaune ailleurs que sur son poignet

 

Le 18 mars, un ajustement est apporté à la fameuse liste volante : Elokobi remplace Bong. Clemente a dû s'acheter un téléviseur entre-temps. Ou un ordinateur. Ou les deux. Tant mieux pour lui, mais on est surtout content pour Mister George. Elokobi, at last ! A titre personnel, je suis content de voir arriver dans la tanière ce défenseur qui, tout en sachant qu'il avait une chance sur douze seulement d'être sélectionné, portait le brassard tricolore frappé de l'étoile d'or à chaque match. Un patriote, un vrai, voilà un profil qui manque en ce moment dans les Lions Indomptables, où la génération 2010 a tendance à se regarder briller au lieu de sortir ses tripes comme ses aînées l'ont fait.


Enfin, dernier rebondissement en date, le même 18 mars, un dernier bouleversement intervient : un communiqué convoque Benoît Assou Ekotto et Joël Matip. Le document est signé par... Tombi à Roko. La FECAFOOT, visiblement de son propre fait, ajoutait à la liste les noms des deux oubliés. A moins que, comme le laisse entendre Camfoot, la décision ne vienne de plus haut. S'il ne s'agissait pas de l'honneur de tout un pays, on serait tenté de rire de tant d'amateurisme. Les Sénégalais doivent bien s'amuser en ce moment à nos dépens.


Si la FECAFOOT et le Ministère des Sports ont recruté Clemente sur la base de ses compétences, qu'ils le laissent faire son travail et qu'on le juge au pied du mur (ça tombe bien, monsieur est un vrai maçon). Si, par contre, ils estiment s'être trompés, qu'ils en tirent les conséquences en le remerciant. Quant à Javier Clemente, ce gentleman qui promet tous azimuts de pratiquer la sodomie sur les membres de la DTN, il devrait nous prouver qu'il tient à son honneur en refusant de se laisser marcher sur les pieds de la sorte, et en démissionnant.


On peut toujours rêver...


Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés