Cameroun-Russie : fragile convalescence

Publié le par Atango

45e minute

A la mi-temps de ce match, on peut dire qu'il se passe quelque chose dans cette équipe du Cameroun. Même si les Lions Indomptables n'ont pas marqué, ils ont montré de l'application, de la technique et une envie de bien jouer qui fait plaisir à voir. Il semble que Clemente se rappelle enfin qu'il est né sur le même sol que Xavi et Iniesta : l'équipe s'applique, joue au sol, essaie de combiner.

 

Le trident offensif Eto'o-Choupo-Aboubacar monte en puissance. Il était temps. Au milieu, Stéphane Mbia replacé en récupérateur fait jouer à merveille sa grande taille et son sens de l'anticipation. Moukandjo confirme qu'il est en grande forme actuellement. Ndamé fait un match correct. A l'arrière, Chedjou a retrouvé le poste qu'il occupe à Lille. Il partage la charnière avec Nkoulou, et le duo, sans être tranchant, sdonne satisfaction pour l'instant. Sur les côté, Bedimo tient l'aile gauche tandis que Angbwa anime le couloir droit.

 

Avec Gaëtan Bong à la place de Angbwa, Nguemo à la place de Ndamé, Matip et Zouah au moins sur le banc, nous avons l'équipe la plus logique à l'heure actuelle. Il manque juste le soupçon de grain de chance qui permet aux grandes équipes de gagner. Le sort de ce match dépendra des changements que Javier Clemente va opérer. Pour l'instant, l'attaque a été plusieurs fois sur le point de faire la décision et la défense tient le coup.

 

Les changements pourront se faire sur les côtés (Bong ou Abouna pourraient entrer) et au milieu (Eyong Enoh et Nguemo pourraient se montrer). Adongcho Mbuta pourrait entrer vers la fin du match afin de suppléer l'un des trois attaquants. Pour le reste, Somen Tchoyi, le seul Camerounais à avoir jamais évolué au Red Bull Salzburg n'étant pas là, il n'y a aucun régional de l'étape dont l'entrée serait garantie.

 

90e minute

 

En fait, Clemente a décidé de faire largement tourner. Mbia recule en défense, Chedjou monte au milieu. Eto'o, Aboubacar, Nkoulou, Ndamé et Angbwa sortent. Webo, Bassong, Eyong et Abouna entrent en jeu dès le début de la deuxième mi-temps. A la 50e minute, Nguemo remplace Choupo-Moting. Il est évident qu'avec un tel chamboulement, l'objectif était simplement de donner du temps de jeu à un maximum de joueur. Dommage, car ce genre de matches peut servir à roder le collectif et à tester des stratégies de jeu.

 

La bonne nouvelle, c'est que même cette équipe B a montré de l'application et une envie de bien faire. L'entrée de Webo a nbotamment permis à cette équipe de jouer de temps en temps long vers l'avant, comptant sur le jeu de tête du Majorcain pour faire la différence.

 

Au bout du compte, le score vierge de ce match est trompeur : chacune des deux équipes est passée plusieurs à un millimètre de faire le break, mais aucune des deux n'étit en réussite ce soir.

 

Côté Lions Indomptables, Choupo, Aboubacar et Moukandjo arrivent. Les autres confirment. En un mot comme en 100, il suffit d'ajouter Matip, Ntsama et Zouah à ce groupe, de nettoyer les alentours, et de laisser les garçons apprendre à se connaître et à vivre ensemble. Je suis de ceux qui pensent que le plus important, en ce moment, c'est le travail et la sérénité. Pour le reste, il faudra se montrer patient : la pente est rude, et nous sommes complètement au fond.

 

Salzburg-stadion.JPG

Publié dans Analyses

Commenter cet article

Indomptable 09/06/2011


Amen!