Devoir de réserve : Song et Mboma se réservent le droit de voir venir

Publié le par Atango

Interrogé récemment par Paul Sabin Nana de la Nouvelle Expression, Rigobert Song a prétexté de son devoir de réserve tout neuf pour ne pas parler aux journalistes. C’est que l’ex capitaine des Lions Indomptables, l’homme qui a fait du "capitanat" une fonction très courue, est désormais Coordonateur des Lions Indomptables, grâce au bon vouloir des patrons de la FECAFOOT.


Quelques jours auparavant, c’est Patrick Mboma, le toujours futur Responsable administratif de l’équipe fanion, qui déclarait à Diasporanews : "je ne dirai aucun mal de Iya Mohamed, car je souhaite travailler avec la fédération dans le futur." Décidément, la FECAFOOT a au moins un pouvoir : celui de "fermer la bouche" à ses obligés, actuels ou potentiels.


C’est touchant de voir ainsi l’ancien dernier rempart rejoindre l’ancienne pointe de l’attaque dans le même silence calculé. Les plus chevronnés des diplomates et les plus matois des politiciens n’ont plus qu’à aller se rhabiller.


 

Song_Mboma.jpg


La défense, l’attaque, même combat ? De la poupe à la proue, nul doute que la nouvelle génération sera dûment encadrée par les deux vigies postées par l’homme qui tient la barre. Il se peut même que ces deux mousquetaires des mers nous aident à sortir du triangle des Bermudes actuel. Il est vrai que l'étroitesse du CV n’a jamais été une preuve de manque de compétence.


Pourtant, ce mutisme soudain inquiète tout de même un peu, dans un pays où le silence n’est que rarement un signe de sagesse, comme le rappelait déjà Mongo Beti. Au Cameroun, quand on se tait, ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire, mais parce que ce qu’on a à dire risque de nuire à nos intérêts égoïstes.


Roger Milla et Samuel Eto’o, qui sont les deux grandes exceptions à cette loi d’airain, ont souvent fait preuve de naïveté avec leurs sorties tonitruantes et parfois intempestives. C’est peut-être pour cela qu’ils seront toujours les dindons de la farce camerounaise. Dommage, car il s’agit de nos deux plus belles icônes.


Les deux "9" mythiques feraient bien de regarder et apprendre. Ca ne devrait pas être si difficile que cela, d’arriver à se taire à bon escient. Il suffit de sortir, à tout bout de champ, le magique "devoir de réserve."


Après tout, Milla fut en son temps un officier de réserve.

Publié dans Humeur - humour

Commenter cet article