Lions Indomptables : donnons à Jacques Songo'o sa chance !

Publié le par Atango

Il paraît que nos (ir)responsables politiques sont en train de chercher un coach pour venir entraîner les Lions Indomptables. Il viendra de loin, aura de préférence la peau claire et gagnera 10 000 salaires moyens camerounais. Pour faire quoi ? Voyager en avion, assister à des rencontres de football (superviser, disent-ils), convoquer des joueurs et gérer les compétitions et les matches.

 

Rien de bien sorcier en somme. Des milliers de personnes, dont moi-même, pourraient faire la même chose si elles avaient la légitimité que donne une carrière de footballeur et un diplôme d'entraîneur, qui sont quand même nécessaires pour pouvoir agir ès qualité.

Songo-o.jpg

Face à la Pologne, on a vu Jacques Songo'o aligner une équipe où chaque joueur était à son poste et opérer des remplacements intelligents et opportuns. On l'a vu expliquer donner des consignes à Aboubacar au moment où l'ex cotonnier allait entrer sur le terrain. Coaching gagnant, puisque que le néo-valenciennois a marqué un but d'une frappe rageuse, après avoir effacé son avis-à-vis grâce à un contrôle lumineux. On l'a vu debout pendant le match, hurlant des recommandations à son équipe (ça nous change de cette momie tout-en-carton de Paul Le Guen). Et surtout, on n'a entendu aucune rumeur de guerre ou de querelle.

 

J'ignore combien est payé Jacques Songo'o. Qu'on lui accorde 10 % du salaire qu'on ira donner à je ne sais quel obscur débrouillard, qu'on lui donne les mêmes moyens et le même respect, qu'on évite de lui marcher sur les pieds, et qu'on voie ce qu'il produit comme résultat.

 

Il n'y a aucune garantie qu'il réussisse. Il peut même mal tourner par la suite, ou se montrer incapable de gérer la pression et échouer. Et puis ? Paul Le Guen, sans être nul (il a quand même amené une bonne moitié de l'effectif actuel des Lions) n'a pas fait ce qu'on attendait de lui, en tout cas il a fait pire que son homonyme Paul-le-Poulpe, mais il nous a quand même coûté les yeux de la tête.

 

Alors, quitte à prendre un coach, prenons celui qui nous coûtera le moins cher en faisant le même travail que ses prédécesseurs. Ca me semble la moindre des logiques. En plus, Songo'o pourrait même réussir là où tous ces pseudos sorciers blancs ont échoués.

 

Alors, je le dis et je le revendique, donnons à Jacques Songo'o sa chance !

Publié dans Humeur - humour

Commenter cet article

Frieda 14/08/2010 16:30


Bonjour Atango,
je te croyais en pause...
Ravie de te trouver là dameur de prunes...lol!
merci pour le cachet Camer mon frère!
Si je savais parler foot, je me ferais une joie
mais je vais vite apprendre ici...Je suis restée bloquée
Thomas Nkono, l'araignée des Lions...
Vivement un Camer à la tête des Lions!
Bonne soirée!
Frieda