En vidéo : l'Inter bat la Fiorentina (3-1), Eto'o deux fois passeur décisif

Publié le par Atango

Le scudetto reste à Milan cette année, mais il change de propriétaire. En effet, en ramenant un match nul de la capitale (0-0 face à l'AS Rome), le Milan AC conserve à la Lombardie le trophée suprême, à la barbe de son cousin et pire ennemi, l'Inter. C'est donc dans une ville pavoisée de rouge et de noir que le dauphin recevait la Fiorentina dans un match comptant surtout pour la qualification en Ligue des Champions.

 

Leonardo doit faire partie de ces coaches qui attendent d'avoir perdu pour comprendre comment ils auraient pu gagner. Il aligne en effet, dès le début du match, l'équipe que nous lui conseillons depuis longtemps, avec dans l'entre-jeu Coutinho et Kharja. Surtout, aucun Ivan Cordoba en vue : c'est Marco Materazzi qui tient les arrières en l'absence de Lucio (33 ans aujourd'hui, et entré fêter ça à la 77e minute, juste avant que Coutinho ne lui offre son cadeau personnel d'un coup franc ronaldinhesque). Samuel Eto'o est positionné en 10, et à mon avis c'est ce recentrage qui a permis aux intéristes de remporter ce match.

 

En effet, ni Stankovic ni Sneijder, par ailleurs excellents joueurs, ne m'ont jamais convaincu dans leur capacité à mettre de la densité au milieu, en faisant une chose à la fois simple et compliquée : tenir le ballon et ne le lâcher que pour créer le danger vers l'avant. Eto'o, dont la polyvalence n'est plus à prouver, a tenu le poste comme s'il n'avait fait que ça toute sa vie. Ses qualités techniques lui permettaient de réceptionner "dans les jambes" les passes, de contrôler le ballon et de mettre les attaquants en position par des passes millimétrées. Eto'o ne s'est d'ailleurs pas contenté d'apporter un peu de "Barça" à ses camarades : il a réalisé deux assists, dont l'un sur coup de pied arrêté... Comme un vrai 10.

 

A signaler : la Fiorentina avait marqué le but du 2-1 par un geste de pur génie signé Alberto Gilardino, que Massimo Moratti ferait bien de regarder avec les yeux de Chimène, lui qui cherche un striker pour l'année prochaine. Pour rester dans le dossier des transferts, le coup franc transformé par Coutinho devrait refroidir la piste du prêt qui était envisagée jusqu'ici par Leonardo. Pour le reste, on sait que l'Inter suit les dossiers Nasri, Fabregas, Mbia et... Guardiola.

 

La saison des transferts, cette année, s'annonce aussi passionnante que celle du championnat en lui-même !

 

Les buts en vidéo :

Publié dans En vidéo

Commenter cet article