En vidéo : l'Inter frôle le scénario "Arsenal", mais se relance dans le Calcio

Publié le par Atango

Les rencontres entre l'Inter et l'AS Roma deviennent, saison après saison, de vrais petits classicos. Cette année encore, le match retour du Calcio qui s'est joué ce 06 février 2011 a charrié plus que sa part d'adrénaline. Il s'agissait pour le 4ème et pour le 5ème du championnat, de savoir qui gardait l'espoir d'aller chercher le Scudetto, et qui devait dès maintenant se contenter de jouer une place européenne. Rien que ça.

 

C'est l'Inter qui cueille à froid ses hôtes, dès la 2ème minute, avec un missile de Sneijder, qui met en orbite ses camarades. Juste après ce salut cordial, les Nerrazurri ont à coeur de laisser les Romains s'approcher dangereusement de leur zone de vérité. Ils poussent même la politesse jusqu'à encaisser un but à la 13ème minute : Simplicio, oublié par Maicon (encore), profite d'un centre tendu adressé par Cassetti à sa droite.

 

Eto-o_Inter-Roma.jpg

 

Parce que politesse ne rime pas avec faiblesse, les Lombards assiègent dès lors les Fils de la Louve. Telles les vagues de la Méditerrannée, ils vont affluer inlassablement devant les buts gardés par Julio Sergio, cherchant la faille. C'est Samuel Eto'o, lancé sur son côté droit, qui trouve le minuscule trou de souris dans la défense romaine à la 35ème minute. Un but de pur instinct, tout en finesse et astuce. La goal machine venue du Cameroun a encore frappé.

 

A l'entame de la deuxième mi-temps, on sait que le score va évoluer, comme toujours lors des rencontres entre ces deux clubs. Les locaux installent à nouveau leur siège devant la forteresse romaine. A la 62ème minute, les nouvelles recrues du Signor Moratti décident de se faire remarquer (encore). Kharja adresse un amour de passe lobée à Pazzini, qui prend de vitesse son garde du corps et s'apprête à battre Sergio lorsqu'il se fait bousculer en pleine surface. Sentence immédiate : carton rouge pour Nicolas Burdisso qui, sur ce coup-là, ne se montre pas mieux inspiré que le titulaire habituel du poste, Philippe Mexès. Eto'o s'élance et transforme le pénalty, pour le 3ème but de son équipe.

 

L'Inter continue dès lors à pousser, profitant largement de son avantage numérique. La récompense arrive à la 71ème minute. Wesley Sneijder, en grande forme ce soir, adresse un centre parfait à Samuel Eto'o qui, collé au poteau gauche de Sergio, place instinctivement une passe de la tête à Thiago Motta. L'Italo-brésilien n'a plus qu'à battre le pauvre Julio Sergio, à bout portant.

 

Les Romains semblent assommés urbi et orbi, et le spectateur distrait pense que la messe est dite. Mais le spectateur attentif a encore en mémoire l'incroyable remontée de Newcastle face à Arsenal ce samedi, et il a ô combien raison. On a juste le temps de saluer l'entrée de la recrue japonaise Yuto Nagatomo que la Roma se signale. Un coup franc frappé par Rossi est repris par un Mirko Vucinic à la limite du hors-jeu mais couvert par le nouvel entrant. Inter 4 - Roma 2.

 

Eto-o_Inter-Roma_2.jpg

 

Les Intéristes, pendant quelques minutes, semblent se demander s'ils doivent attaquer pour maintenir leurs adversaires loin de leurs bases et tenter de crucifier le match, ou s'ils doivent se contenter de faire tourner le ballon pour assurer le coup. Pendant qu'ils réfléchissent, les Romains profitent du cafouillage consécutif à un corner pour marquer leur troisième but. Simone Loria reprend victorieusement à la 81ème minute un ballon qui traînait dans la surface de Julio Cesar. A 10, les visiteurs commencent à faire douter les travées de Giuseppe Meazza.

 

Le salut viendra de la grande maîtrise des joueurs de Leonardo qui, contrairement aux jeunes Gunners, restent calmes et continuent à construire leur jeu. Ils savent que l'AS Roma est à bout de souffle. Samuel Eto'o le prouve en pénétrant sur son côté droit à la 90ème minute. Il bat de vitesse son geôlier et offre une passe à son ami Diego Milito. Mais le sort a décidé que "Il Principe" resterait sevré de but ce soir, car Sergio repousse à quelques millimètres du pied de l'Argentin. Le ballon restera néanmoins argentin jusqu'au but : le renvoi de Sergio arrive plein axe à Zanetti, qui remet sur sa gauche à Esteban Cambiasso. "El Cuchu" n'a plus qu'à ajuster tranquillement le cadre. Inter 5 - AS Roma 3, score final.

 

Le Giuseppe Meazza noir et bleu se remet à rêver au Scudetto, tandis que le Giuseppa Meazza noir et rouge commence dès ce soir à se ronger les ongles. Le Milan AC reste premier avec 49 points, Naples suit avec 46 unités, et l'Inter est troisième à deux longueurs. Mais les Napolitains savent déjà qu'ils vont devoir laisser les deux cousins s'expliquer entre eux.

 

A Milan, la saison de la chasse au Rossonero est ouverte.

 

Vidéo du match : 

Publié dans En vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Armand Kotto Ovono 07/02/2011 14:22


Plus bsoin de visionné le match.Trop fort