En vidéo : les dauphins calent, les leaders s'envolent, Chedjou et Moukandjo buteurs

Publié le par Atango

La cuvée 2011 des championnats européens risque de manquer de suspens. Dans quatre grands pays, les leaders n'arrêtent pas de creuser leur avance, pendant que leurs dauphins rament.

 

Ainsi, en Espagne, le Real s'est incliné à domicile face à un foudre de guerre appelé Gijon. En France, Marseille n' a pas encore joué au moment où je mets en ligne, mais Lille a assuré face à Caen (3-0, voir le but de Chedjou ci-dessous), pendant que Rennes se faisait piéger par Auxerre (0-0). En Angleterre, Manchester United a livré un match de patron face à West Ham (menés 2-0 à la mi-temps, les boys de Ferguson ont remporté le match 2-4 au bout du compte) ; pendant ce temps, Arsenal avec Alexandre Song de retour de blessure restait muet devant Blackburn (0-0). En Italie, le choc attendu entre les deux cousins milanais n'a pas eu lieu. A la place, nous avons eu droit à un match à sens unique, le Milan AC assurant seul le spectacle pendant que les joueurs de l'Inter erraient sur le terrain comme des âmes en peine. Le score final de 3-0 ressemble à une punition, et c'est le cas. C'est le Milan AC qui a joué comme un champion, et il mériterait, au vu de ce match, dêtre couronné à la fin de la saison.


Deux ou trois mots à propos de ce match :

 

On a revu l'Inter qu'on n'aime pas du tout, et que je n'ai pas arrêté de critiquer sur ce blog depuis des mois. Voilà trop longtemps que cette équipe affiche clairement des manquements qu'on ne comprend pas à ce niveau, avec des joueurs de cette qualité et des entraîneurs de très grand talent (car l'affaire date du passage de Benitez).


- Ce choix de toujours défendre en reculant, qui met constamment en danger la défense, justement. Les milieux n'assurent jamais leur rôle de premier rempart, puisqu'ils se trouvent toujours à bonne distance des adversaires.


- Cet entêtement à jouer avec un seul attaquant axial. Milito y a laissé sa place, Pazzini est en train de s'y noyer.


- Cette obstination à faire évoluer Eto'o sur le côté, alors que chacun de ses matches dans l'axe a été couronné par un but au moins. Dans quelle langue doit-on le dire, Samuel Eto'o est plus redoutable, plus efficace, plus rentable dans l'axe de l'attaque.

 

- Cette impression, en somme, qu'il n'y a pas de stratégie d'ensemble. L'équipe ne semble avoir d'organisation ni offensive, ni défensive. On a l'impression que chaque joueur a pour mission de gagner ses duels et après... basta.


Bref, le milieu était absent, Sneijder jamais dans le coup, Pandev muselé et Thiago Motta abandonné. Quant à la défense, la seule présence de Ivan Calamity Cordoba dans le onze entrant la rendait friable. Christian Chivu, sur son côté gauche, a été égal à lui-même : toujours en retard et il est vrai laissé tout seul, il a multiplié les fautes, jusqu'à sa sortie sur carton rouge, qui a scellé le match. Le Roumain peut aussi mettre à son compte une tête ratée et envoyée en touche dès la 30e seconde de jeu, qui a fait comprendre au Milan AC que la peur était dans l'autre camp, et qui a amené le premier but rossoneri dès la 57e seconde de jeu !


En conclusion : on se demande comment les joueurs de l'Inter parviennent souvent à gagner leurs matches, eux qui donnent toujours l'impression de n'avoir jamais joué ensemble. Aucune coordination, pas de mouvement, chaque porteur de ballon obligé de se débrouiller seul, un repli défensif laxiste, etc. Le Milan AC, avec son jeu plus harmonieux, s'est promené pendant tout le match, hormis une brève domination des intéristes à la fin de la première mi-temps.


Dans ce derby de la Madonnina qui a fait "pschit", les Nerazzurri ont refusé de combattre, et le score de 3-0 n'est que le reflet de cet état de fait.

 

Je préférerais voir à nouveau Samuel Eto'o champion cette année, mais si ses camarades continuent de jouer de cette façon, si Leonardo continue de laisser sur le banc des éléments décisifs comme Kharja, Coutinho et Nagatomo pour aligner des joueurs sans impact sur le jeu comme Sneijder ou Pandev, si le Brésilien refuse de comprendre qu'Eto'o doit jouer dans l'axe avec à ses côtés un joueur capable de combiner, alors je préfère que le Milan AC soit sacré : question de principe.


Vidéos des buts de Chedjou et Moukandjo (cliquer sur le "pa3BepHYTb" en haut à droite pour le plein écran)


Lille 3 - Caen 0

 

Arles-Avignon 0 - Monaco 2

Publié dans En vidéo

Commenter cet article