Hommage à Pius Njawé

Publié le par Atango

njawe.jpg

Il fut le pionner de la presse indépendante au Cameroun, et il est resté l'icône d'un journalisme intègre et efficace. Pius Njawé s'en va au moment où la presse camerounaise a plus que jamais besoin de modèles. Ce combattant armé de sa seule plume et coiffé de sa seule probité nous quitte au moment où le pays souffre justement de la raréfaction des hommes droits.


A travers mes larmes, je lui dédie ce petit poème. Si dérisoire, face à une telle perte...


 

Comme une lampe dans la nuit

 

Comme une lampe dans la nuit

Toi, le combattant, toi mon frère Pius

Toi, le guerrier casqué de sa probité

Toi, le soldat armé de sa seule plume

Toi, l'intrépide fantassin


Le papier seul était ton bouclier

Et ta parole était force

Et ton regard était vigueur


Comme une lampe dans la nuit

Toi, Njawé, tu nous guidais

Aujourd'hui nous te pleurons

Et nos larmes rempliront l'estuaire


Puis nous nous lèverons

Pour marcher debouts et droits

Sur la route que tu nous traças

Comme une lampe dans la nuit.

                                                 Atango

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

Kotto Ovono Armand 28/07/2010 12:31


Le Cameroun pleure un digne fils comme on aimerait souvent en voir.Puisse t-il R I P


fryou 14/07/2010 09:52


Bonjour Atango,
Cet hommage me touche beaucoup d'autant
plus que Pius est un parent très proche
Je dis "esr" parce que je suis encore sous le choc...
Tu sais si bien dire qu'il était une lampe dans la nuit
il a ouvert les yeux à beaucoup de Camerounais
Bonne journée à toi
A bientôt!
Frieda


Olivier Roberjot 13/07/2010 16:57


Salut Atango,

Jolie dédicace ^^

@ bientôt ^^