J'ai testé le site internet officiel de Samuel Eto'o

Publié le par Atango

A l'occasion de son 30e anniversaire, Samuel Eto'o Fils a inauguré ce 7 mars 2011 son site internet officiel. Lors d'une interview qu'il a accordée à StarAfrica dans les coulisses de la soirée offerte à Paris, ad hoc, le capitaine des Lions Indomptables déclare

"Ce n'est pas un site sur Samuel Eto'o le footballeur même s'il est vrai que vous retrouverez des rubriques "football", car je suis encore en activité. Ce qui m'intéresse, c'est de parler de mes projets." 


Voire...


Disons tout de suite que, si la fondation Eto'o est effectivement très active (témoin, cette soirée de gala qu'elle organise à Milan le 17 mars 2011 et auquel Messi, Iniesta, Drogba et Mourinho sont invités), le site internet, lui, ressemble furieusement à un outil de promotion personnelle.


Site_Eto-o.jpg

Avec l'aimable autorisation de Samuel Eto'o et samueletoo-officiel.com

 

Je ne vais pas m'employer à décrire l'objet cybernétique, qui est d'ailleurs somptueux. Tout un chacun peut s'y connecter (cliquer ici) et constater à quel point, techniquement, il est abouti. La mise en page est en effet très lumineuse, le design bien pensé et l'ergonomie générale agréable. Mais ce site, malgré le logo de la "Fundacion Privada Samuel eto'o" qui s'y affiche, est entièrement dédié à l'homme Eto'o. Celui-ci occupe d'ailleurs l'espace central.


Allez, disons même qu'il est partout. C'est lui qui "se raconte", c'est lui qui joue les guides dans la navigation dans les différentes rubriques, etc. Pour le reste, on regrette la présence de trop nombreux stéréotypes dans le travail d'écriture et les choix picturaux. Par exemple, ce djembé qui scande le défilement du menu central est très sympathique, mais le djembé n'est pas camerounais. Autre exemple : le fond de la rubrique "L'Homme" fait plus penser au piémont du Kilimanjaro qu'aux paysages urbains de chez nous dont est pourtant issu notre héros. Allez, avec un petit effort, on peut y voir les savanes de l'Adamaoua ou les forêts-galeries de la Haute-Sanaga.


A propos de la bande sonore, "Je vais à Yaoundé" d'André-Marie Talla est bien à sa place, mais tout seul au milieu de trois autres morceaux instrumentaux qui me semble-t-il, sont des originaux. N'y avait-il pas moyen d'élargir la palette ?


Site_Eto-o2.jpg

Avec l'aimable autorisation de Samuel Eto'o et samueletoo-officiel.com

 

La rubrique "Le Joueur" va faire des jaloux au sein des Lions Indomptables (Seuls Mboma et Gaëtan Bong apparaissent en image) et dans la liste des clubs (Avenir, la KSA et le Real Madrid sont "zappés"). Tant pis. Dans cette même rubrique, on est ravi de trouver deux belles perles. D'abord une photo d'Eto'o à l'âge des tournois scolaires, et ensuite un témoignage de Gilbert Kadji sur les circonstances du départ vers le Real Madrid du jeune prodige.


La sous-rubrique "Lions Indomptables" permet de retrouver une vieille connaissance : Paul-Marie Le Guen, qui en passant confirme que c'est bien lui qui a décidé de donner le brassard à Eto'o. Celui-ci laisse d'ailleurs entendre qu'il n'était pas forcément candidat au poste : "j'avais rêvé de porter le maillot de l'équipe nationale, mais mon rêve n'avait jamais été de devenir capitaine de l'équipe nationale."


Dans la rubrique "L'Entrepeneur", on fait connaissance avec la montre "Eto'o" à propos de laquelle je ne vais rien dire, par gentillesse. Signalons juste que le logo est carrément cabalistique, et passons.


On finit par arriver (enfin) à la rubrique "Fondation". Tous ceux qui sont bien informés savent que l'action d'Eto'o est un vrai iceberg : on n'en voit que la plus petite pointe. Cette rubrique demeure donc en deçà de la réalité, en grande partie parce que le discours est encore orienté vers le nombril d'Eto'o. Il est vrai que la seule qualité complémentaire à la générosité, c'est la modestie. Or, le prénom d'Eto'o n'est pas Modeste, et c'est le moins qu'on puisse dire.


Je vous épargne les noms des deux sponsors, que vous irez visiter si cela vous chante. Par contre, je vous signale que, dans la rubrique "La Fondation", vous pourrez bientôt faire un don afin de soutenir l'action sociale de cette organisation.


Alors, à vos carte bleues, afin que la Fondation Eto'o puisse peut-être s'offrir un site internet. Car pour l'instant...


Non pas que Samuel Eto'o ne mérite pas que l'on parle de lui. Il serait en effet difficile, vu son talent et vues ses réalisations fréquentes en compétitions, de ne pas évoquer le nom du striker camerounais. Chez Atangofoot, nous ne sommes d'ailleurs pas en reste sur ce sujet bien précis.


Seulement, on peut se demander pourquoi notre compatriote éprouve le besoin de s'auto-glorifier à ce point alors qu'il n'en a nul besoin. En d'autres termes, pourquoi ne laisse-t-il pas ses actes parler pour lui ?


A ce propos, trois éléments de la page d'accueil (un tableau de score, une fenêtre de news et un calendrier) permettent de s'informer sur l'actualité de notre goléador.


A moins que les autres rubriques ne soient très régulièrement mises à jour, ces trois éléments de la page d'accueil sont les seuls qui pourront assurer au site internet une fréquentation régulière.


Le mot de la fin sera laissé à Eto'o, qui prononce cette belle phrase dans l'une des vidéos présentes sur le site : "je n'ai jamais enlevé le maillot de ma première sélection. A chaque fois, je remets juste un maillot par-dessus."

Publié dans J'ai testé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Massimo 12/08/2011 23:03


Samuel reste a l inter 1 saison de plus.. ne part pas :D tes trop bien la, ta trouver ton club.. je t adore


David 02/04/2011 08:03


@ Atango. Pour l'interview, je vais voir si son contact est trouvable.
Quant à mon commentaire, j'ai fait une faute dedans, pouvez-vous la corriger svp : consacré ne prend pas de e, je me suis trompé dans l'accord.
Merci beaucoup


Atango 02/04/2011 13:17



Je n'ai malheureusement pas accès à l'édition des commentaires. Il va falloir vivre avec cette honte. lol



David 01/04/2011 03:18


Merci Atango pour cet article précis. Il faut juste préciser que la Fondation Samuel Eto'o fils est accessible à cette adresse : http://www.fundacionsamueletoo.org/fr
Ce site lui est entièrement consacrée.


Atango 01/04/2011 18:49



Bien reçu, David. C'est noté. J'attends la prochaine action de la Fundesport pour faire un papier là-dessus. A moins que tu ne m'organises une interview avec la jolie directrice que j'ai vue sur
les photos chez JPEK. 



dartagnan 21/03/2011 16:35


cher Atango , tu peux mesurer combien le temps a passé et l'homme a muri , quand tu lis la réponse qui t'est adressée et que tu la compares à l'époque o nous en étion à fustiger le manque de sang
froid qui avait pu conduire à l'épisode SEF VS Milla de Mai dernier lol Sérieux, l'homme a muri et a pris soin de ne pas répondre a chaud à ton post, comme quoi le travail que tu abats est aussi à
encenser, puisque même les protagonistes le voient pour ce qu'il est, une invit au débat :)


Atango 21/03/2011 19:29



T'inquiète, je mesure tout et je vois l'évolution. Si être grand c'est ne jamais faire d'erreurs, alors tout le monde est petit. Etre grand, c'est ne jamais faire deux fois la même erreur. En ce
qui concerne le débat, ce qui m'a wanda c'est que certaines personnes ont voulu être plus royalistes que le roi. Un débat doit être franc, mais loyal. Loyal, mais franc jusqu'au bout. Sinon,
c'est soit du griotisme soit de la méchanceté.



dartagnan 21/03/2011 16:31


I swear ,j'ai mal aux dents lol