Lundi 21 mars 1 21 /03 /Mars 16:03
- Par Atango - Publié dans : Chroniques - Communauté : Lions Indomptables du Cameroun

Ce texte a été rédigé le 18 mars 2011, mais sa publication avait été suspendue suite aux informations indiquant que le joueur concerné était finalement sélectionné. Maintenant qu'il est avéré que Clemente n'y est pour rien, et même qu'il continue à faire de la résistance (étant en plein dans son droit), le texte retrouve toute sa pertinence.

 

Certains pensent que Javier Clemente punit le Spur de son absence du dernier regroupement, celui effectué à l'occasion du match amical Macédoine-Cameroun du 09 février 2011. Et pourquoi ne le ferait-il pas, s'il estime que que cet acte est nécessaire pour une raison ou pour une autre ?

 

Au-delà de ce simple fait qui relève de la discipline, et en l'absence de tout élément fiable tendant à le confirmer, signalons que l'absence de Benoît Assou Ekotto peut aussi être justifiée par des raisons strictement sportives. En effet, lorsqu'on observe ses derniers matches chez les Lions Indomptables, on ne peut que constater (et déplorer) de nombreuses lacunes, surtout si l'on établit une comparaison avec ses prestations en Premiere League.

 

cameroun-danemark-assou-ekotto.jpg

 

Une trop grande quantité de buts, depuis la CAN et les matches préparatoires à la Coupe du Monde, est passée de son côté. Marquage laxiste, positionnement aléatoire, etc. Assou Ekotto veut briller offensivement et il le fait assurément, mais au détriment de sa responsabilité de défenseur.

 

Comme la plupart de ses camarades en sélection, cet employé modèle avec son club se transforme en diva avec l'équipe nationale. Mister Ben et monsieur Assou. Sa non sélection se justifie donc amplement. Ce qui ne veut pas dire qu'elle soit juste.

 

En effet, en poussant la logique au bout, on pourrait aussi se passer des services de Mbia, Nkoulou, Eyong Enoh et quelques autres. On arrive déjà à vivre sans Alexandre Song et Achille Emana, deux joueurs qui symbolisent pour moi cet étrange dédoublement de personnalité qui explique que la génération actuelle des Lions Indomptables soit la plus vantarde de toutes, alors qu'elle n'a rien gagné.

 

Le seul bémol, c'est donc l'absence de toute explication de la part de Clemente, qui ne permet pas au public de se faire sa propre opinion. En effet, si Assou est puni pour son manque d'engagement (au demeurant très variable), une bonne moitié de l'équipe devrait le suivre dans sa digrâce. Si sa mise à l'écart sanctionne sa supposée bouderie contre la Macédoine, tous les autres "malades diplomatiques" d'aujourd'hui et de naguère devraient aussi être punis, ce qui ferait une belle brochette de joueurs.

 

Cela dit, on ne peut pas, d'un côté dénoncer l'amateurisme et l'anarchie qui règnent au niveau des instances dirigeantes, et d'un autre côté ajouter l'indiscipline au désordre.

 

Ceci vaut aussi pour le ministre Zoah et pour les dirigeants de la FECAFOOT : on ne peut pas un jour recruter un sélectionneur, et le lendemain vouloir faire le travail à sa place. Soit Clemente est incompétent et on le renvoie, soit il est compétent et on le laisse travailler. De toute manière, essayer aujourd'hui d'intervenir pour l'obliger à changer sa liste, c'est se désavouer soi-même.

 

Personnellement, je n'aurai pas recruté Clemente. J'aurai même accordé un nouveau bail à Paul Le Guen. Néanmoins, maintenant que l'Espagnol est en place, je défends le principe selon lequel il doit avoir les mains libres pour nous montrer de quoi il est capable. Il sera jugé aux résultats, et ceux qui l'ont recruté aussi.

 

Le reste n'est que diversion : les mauvais résultats de la dernière CAN, puis de la Coupe du Monde qui a suivi n'ont donné lieu à aucune remise en question au niveau de la FECAFOOT. Voilà le problème aujourd'hui, et rien d'autre.


Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés